An email is going to be sent to the session manager

 

 

THÉMATIQUE DES COLLOQUES

Le Cours de linguistique générale, 1916-2016

 

Ces rencontres scientifiques sont portées par une ambition « citoyenne », au sens fort : la perspective intellectuelle ouverte par Le Cours de Linguistique Générale a rayonné dans toute l’Europe et bien au delà. Ce caractère universel permet de proposer une identité culturelle non exclusive au sein d’une société de savoirs et de recherches ouverte. C’est de cet idéal de travail scientifique collectif, dans lequel les divergences deviennent des facteurs positifs, que souhaitent s’inspirer les colloques dédiés à l’ouvrage qui a ouvert la voie à une féconde théorie des institutions et à une approche fondée sur les notions d’identité et de différence.

Publié en 1916, Le Cours de Linguistique Générale de Ferdinand de Saussure a été à la fois l’ouvrage fondateur pour la linguistique générale et une contribution essentielle au renouveau des sciences de l’homme et du langage tout au long du siècle dernier. Très largement traduit, il a traversé toutes les écoles linguistiques de la première moitié du XXème siècle, non seulement à Genève et à Paris, mais aussi de Prague à New York en passant par Copenhague; il a ensuite joué un rôle pilote dans le surgissement du structuralisme européen classique, allant de l’anthropologie culturelle à la sémiologie de la littérature; et, ultérieurement, il a gardé sa fonction de repère pour le poststructuralisme. Source de discussions fertiles, parfois approuvé avec enthousiasme comme un outil théorique indispensable, parfois rejeté comme une idéologie, il n’a jamais cessé d’être invoqué et interprété. En se diffusant au fil du temps, dans les différents pays, et au travers de disciplines diverses, il a ainsi d’abord constitué un cadre théorique et offert une terminologie commune pour l’interaction et l’avancement de l’ensemble des sciences de l’homme et du langage en Europe, et a enfin permis leur fractionnement et leur différenciation.

Au cours des cinquante dernières années, on s’est beaucoup interrogé sur l’établissement du texte, sur ses sources, et même sur son rapport avec la pensée de Saussure, d’autant que de nouveaux écrits inédits du linguiste sont devenus accessibles. En outre, la confrontation de ce texte avec de récentes tendances externes, de la philosophie analytique à la grammaire générative, a ouvert une phase de réexamen. Les anciennes traductions ont fait l’objet de révisions, le texte a été doté de commentaires et relu à la lumière de différents points de vue. Les débats sont actuellement toujours vifs, mais fragmentés et entravés par des interprétations parfois discutables et des particularismes.

Il apparaît donc opportun, au moment du centenaire de la première édition, de permettre à la communauté scientifique de se confronter au double sujet du bilan du siècle passé et de la perspective qui s’ouvre devant nous, pour évaluer, en dépit des différences d’approches, les prémisses partagées et l’élan théorique qui en dérive, toutes choses que le Cours a si longtemps permises.

Les différentes manifestations présentées sur ce site constituent autant d’occasions de participer à cette entreprise qui les unit.